top of page
  • Photo du rédacteurchristophepannetier

Flânerie romanesque n°10 : "L'enragé" de Sorj Chalandon

Cher réseau,

 

Il est encore temps pour moi de vous souhaiter une excellente année remplie de belle littérature, de livres ensorcelants et magnifiques, de rêves et d’évasion face à ce monde tourmenté et déliquescent.

 

Parmi mes dernières lectures, un ouvrage est de la trempe de ces livres qui vous tient en haleine grâce au talent de l’auteur.

 

Dès que j’ai ouvert le livre de Sorj Chalandon, « L’enragé », paru à l’automne 2023 chez Grasset, mon regard est resté accroché aux mots et aux phrases jusqu’à la fin. Impossible de m’échapper de ce texte tant il est captivant.

 

Je résume. Nous sommes le 27 août 1934 à la maison d’éducation surveillée de Haute-Boulogne, au Palais, à Belle-Île-en-Mer (Morbihan). Érigé en 1848 sur le glacis de la citadelle pour enfermer des détenus, cet établissement accueille de jeunes délinquants de 12 à 21 ans, à partir de 1880 et jusqu’en 1977, date de sa fermeture définitive. Ceux-ci n’ont pour la plupart commis que de menus larcins. La brutalité et la violence sont le quotidien de ces enfants sous la férule d’« éducateurs » souvent sans humanité. Ce 27 août, une centaine de colons se révoltent contre les brimades et les coups insupportables et s’enfuient. Mais l’insularité compromet la réussite de leur évasion. Les matons, des habitants et des touristes les rattrapent dans les heures qui suivent, appâtés par une récompense de vingt francs. Une répression féroce s’ensuit. Ces faits sont réels. Sorj Chalandon imagine qu’un seul de ces jeunes n’est pas repris et retrace son histoire chaotique.

 

Comme beaucoup d’ouvrages de Sorj Chalandon, ce livre est, un hymne à la liberté, une révolte contre l’oppression, contre l’enfermement. Avec le souci du détail et de la cohérence historique, l’auteur nous emporte de son écriture rythmée et nerveuse dans cette histoire passionnante.

 

Pour apporter un éclairage supplémentaire sur le sujet de ce livre : en 1992, les bâtiments de l’ancienne colonie pénitentiaire ont été rachetés par la mairie du Palais. Depuis 2019, deux projets sont nés : une association, La Colonie, qui s'est constituée afin d'y établir un site mémoriel en l'honneur des enfants et adolescents et d'y constituer un fonds d'archive ; un tiers-lieu, Propice, lieu de « convergence autour de l’art et la culture (…), lieu de loisir et de travail, de rencontres et de découvertes (…) ». Le projet a été retenu par la Fondation du Patrimoine et la Mission Stéphane Bern en 2022 et est soutenu par le Département du Morbihan, la Région Bretagne et l’Union européenne.

 

Je vous souhaite une belle découverte.

 

Littérairement,

 

Christophe Pannetier

 

Précision importante : cette Flânerie a été rédigée par un être humain et non une intelligence artificielle… qui ne l’aurait certainement pas écrite comme cela…

 

. Sorj Chalandon, « L’enragé », Grasset, 2023, 405 pages

 

Pour me suivre :

-       Instagram : pannetier_flaneriesromanesques




 

3 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page